Peindre sur le temps, c'est poursuivre un cheminement de transformations plus ou moins apparentes, qui doit mener à plus d'essentiel, plus de simplicité, plus d'intensité. La cohérence dans l'expression, naturelle, non recherchée, profonde, est pour moi plus importante qu'un style clin d'œil tenu en laisse. Ce qui nous "habite et nous obsède" évolue peu, alors que la façon de le dire peut varier, puisque vivante, toujours réactualisée pour aller à la racine. Suivez avec moi les chemins de traverses qui relient les différentes galeries de ce site, de la peinture à l'huile à l'image numérique en passant par les voyages de sable.

P.G.